A la Une

Élections législatives : Faire bloc pour une Bretagne démocratique

Élections législatives : Faire bloc pour une Bretagne démocratique

À la suite de la publication des résultats des élections européennes, le Président de la République a annoncé, le dimanche 9 juin, la dissolution de l’Assemblée nationale. Des élections législatives auront lieu les 30 juin et 7 juillet en France. 

Face au péril démocratique qui peut être issu des élections législatives, nous appelons à la mobilisation de toutes les forces de la société civile, de toutes les citoyennes et citoyens.

Nous appelons à refuser les candidats qui remettent en cause l’état de droit, le respect des principes démocratiques et des droits fondamentaux.

Nous appelons en particulier à refuser tous les candidats émanant des partis d’extrême-droite qui sont aux antipodes de notre histoire, de nos valeurs et de nos engagements.

Cette situation constitue le dernier avatar de la crise démocratique dans laquelle se débat la France depuis de nombreuses années.  Le principal atout de la 5ème République, la stabilité, n’en est plus un. Alors que les citoyens expriment un désintérêt et un rejet croissant de la politique et de ses représentants, les pouvoirs politiques se bornent à construire des mécanismes de démocratie participative au pire inopérants, au mieux consacrés à des sujets annexes en évitant soigneusement les questions sur lesquelles les citoyens veulent s’exprimer directement.

La dimension unitaire et centralisée de l’organisation institutionnelle française rend la situation particulièrement périlleuse. Aux États-Unis ou au Brésil, l’État démocratique a survécu à des gouvernements populistes du fait d’une organisation fédérale garante de forts contre pouvoirs. Qu’en serait-il en France, malgré l’influence – bien insuffisante – de l’Union européenne ?

Le succès des populistes ne s’est pas construit en un jour. Au-delà de l’urgence électorale, il faut également, à plus long terme, trouver le moyen de répondre au désir de démocratie et de protection qui s’exprime.

Dans ce contexte particulier, nous valoriserons donc autant que faire se peut les candidats s’exprimant pour un renouveau démocratique à l’échelle bretonne, pour une Bretagne plus forte, plus unie et plus démocratique.


Sur le même sujet

Réunification bretonne : 37 candidats du second tour s’engagent pour un vote des électeurs de Loire-Atlantique

Sur 74 candidats présents au second tour des élections sur les 5 départements bretons, 37 dont 10 députés sortants se sont engagés auprès des citoyens.

Referendum pour la réunification : 23 députés s’engagent !

Nous remercions très vivement les 23 députés engagés pour un renouveau démocratique à l’échelle bretonne

Réunification de la Bretagne : les députés doivent restaurer la démocratie !

Merci aux 25 député.es ayant signé la proposition de loi concernant la réunification de la Bretagne.

Aucun commentaire

Commenter
Aucun commentaire Soyez le premier à commenter cet article !

Commenter

Laisser un commentaire