Législatives : au second tour, À la bretonne appelle à refuser l’extrême droite et remercie les candidats engagés

Législatives : au second tour, À la bretonne appelle à refuser l’extrême droite et remercie les candidats engagés

Le second tour des législatives aura lieu le 7 juillet prochain. De nombreux candidats issus de l’extrême-droite seront présents au second tour.

Dans les 37 circonscriptions bretonnes, nous appelons à refuser tous les candidats émanant des partis d’extrême-droite qui sont aux antipodes de notre histoire, de nos valeurs et de nos engagements. Partout en Bretagne, les candidats qui remettent en cause l’état de droit, le respect des principes démocratiques et des droits fondamentaux doivent être battus.

Dans ce contexte particulier de crise démocratique, de nombreux candidats bretons présents au second tour ou élus dès le 1er se sont engagés auprès de notre association à cosigner, en tant que parlementaire, une proposition de loi qui permettra aux électeurs de Loire-Atlantique de voter dès que possible en cours du mandat sur leur souhait, ou non, de rejoindre la région Bretagne. Plusieurs candidates et candidats, non signataires de notre proposition d’engagement, ont cependant cosigné la proposition de loi afférente portée par les députés Paul Molac et Erwan Balanant en 2023.

Nous remercions très vivement l’ensemble de ces candidats engagés pour un renouveau démocratique à l’échelle bretonne, ainsi que les deux députés élus au premier tour, également signataires de notre proposition d’engagement.

Dans les Côtes d’Armor : Mickaël Cosson dans la 1ère circonscription (Saint-Brieuc), Antoine Ravard dans la 3ème circonscription (Loudéac Lamballe), Cyril Jobic dans la 4ème circonscription (Guingamp), Eric Bothorel dans la 5ème circonscription (Lannion).

Dans le Finistère : Annaig Le Meur dans la 1ère circonscription (Quimper), Jean-Charles Larsonneur et Pierre-Yves Cadalen dans la 2ème circonscription (Brest), Didier Le Gac dans la 3ème circonscription (Brest rural), Sandrine Le Feur dans la 4ème circonscription (Morlaix), Graziella Melchior dans la 5ème circonscription (Landerneau), Mélanie Thomin dans la 6ème circonscription (Carhaix), Jugdeep Hervinder et Liliana Tanguy dans la 7ème circonscription (Douarnenez), Erwan Balanant et Sébastien Miossec dans la 8ème circonscription (Quimperlé).

En Ille-et-Vilaine : Nicolas Boucher dans la 1ère circonscription (Rennes Sud), Laurence Maillart-Méhaignerie et Tristan Lahais dans la 2ème circonscription (Rennes Est), Claudia Rouaux dans la 3ème circonscription ( Rennes Nord-Ouest), Thierry Benoit dans la 6ème circonscription ( Fougères), Mickaël Bouloux élu au 1er tour dans la 8ème circonscription (Rennes Ouest).

En Loire-Atlantique : Mounir Belhamiti (engagement partiel) et Karim Benbrahim (engagement partiel) dans la 1ère circonscription (Orvault), Andy Kerbrat élu au 1er tour dans la 2ème circonscription (Nantes centre) Ségolène Amiot dans la 3ème circonscription (Saint-Herblain), Julie Laernoes et Aude Amadou dans la 4ème circonscription (Rezé), Jean-Claude Raux dans la 6ème circonscription (Chateaubriant), Sandrine Josso dans la 7ème circonscription (Guérande), Hélène Macon dans la 9ème circonscription (Pornic).

Dans le Morbihan : Anne Le Henanff dans la 1ère circonscription (Vannes), Marie-Madeleine Doré-Lucas dans la 3ème circonscription (Pontivy), Paul Molac dans la 4ème circonscription (Ploërmel), Damien Girard et Lysiane Métayer dans la 5ème circonscription (Lorient).

Pour À la bretonne,

Le Président

Kevin Jezequel


Sur le même sujet

Samedi 20 mars : lancement de campagne pour Matthieu Orphelin, le candidat qui s’assoit sur la démocratie !

Samedi 20 mars, À la bretonne ! lancera la campagne non-officielle de Matthieu Orphelin, candidat à la présidence de la région Pays de la Loire.
Nous dévoilerons l’affiche de campagne « Matthieu Orphelin, le candidat qui s’assoit sur la démocratie » et débuterons l’affichage à Nantes et en Loire-Atlantique ainsi qu’à Angers.

Référendum pour la réunification : Loig Chesnais-Girard obtiendra-t-il une réponse d’E. Borne ?

Ce lundi 18 décembre, Loig Chesnais-Girard sera reçu avec l’ensemble des présidents de région par le Président Macron et la Première Ministre Borne.

L’opposition municipale nantaise veut-elle faire taire les électeurs ?

La droite nantaise s’oppose-t-elle au fait que les citoyens soient consultés au sujet de la réunification de la Bretagne ?