Merci à toutes et à tous !

Merci à toutes et à tous !

Ces derniers jours ont été particulièrement productifs pour notre toute jeune association. Le 3 juillet, jour de Conseil municipal à Nantes, nous lancions symboliquement « À la bretonne ! » en présence de nombreux élus de la majorité comme de l’opposition.

Le 8, nous diffusions une lettre ouverte à Loig Chesnais-Girard signée par 150 citoyens des 5 départements. Le 9, nous rencontrions à Rennes des représentants de groupes politiques au Conseil régional de Bretagne, en présence d’élus des villes de Rennes et de Nantes. Ces démarches ont permis l’établissement de nombreux contacts et une médiatisation importante de l’engagement pour la réunification.

Suite à notre demande, Jean-Michel Le Boulanger, représentant la présidence de la Région, a confirmé que des élus municipaux et métropolitains nantais seraient invités de manière permanente aux sessions du Conseil régional de Bretagne. Cela sera à formaliser lors d’une rencontre entre Johanna Rolland, Maire de Nantes et Loïg Chesnais-Girard, Président de la région Bretagne. Nous demandons que lors de cette rencontre soit établie une feuille de route pour organiser un grand débat citoyen en vue du référendum.

Vous avez été présents lors des évènements, avez co-signé la lettre ouverte du 9 juillet, rapidement adhéré, contribué à la diffusion de notre message dans vos réseaux ou participé de toute autre manière à ce lancement réussi… Merci !

À très bientôt,


Sur le même sujet

Pétition des 100.000 : 3 ans après, quelles perspectives ?

L’UEF-France et À la bretonne ! ont le plaisir de vous convier à une journée consacrée à la démocratie locale et l’implication citoyenne en Europe.

Merci à toutes et à tous !

Ces derniers jours ont été particulièrement productifs pour notre toute jeune association. Le 3 juillet, jour de Conseil municipal à

Michel Ménard et Loïg Chesnais-Girard tiendront-ils leurs promesses ?

Les présidents socialistes du Conseil départemental de Loire-Atlantique et du Conseil régional de Bretagne respecteront-ils leurs engagements de campagne, rendus publics face à la presse et officialisés par des documents signés ?